Appel nouveaux droits des personnes

Pour les droits des personnes et l’émancipation des personnes LGBTI, nous appelons à voter Jean-Luc Mélenchon et marchons le 18 mars avec la France insoumise pour la 6ème République

En cette fin de quinquennat PS, les questions de société concernant les droits des personnes et notamment LGBTI — lesbiennes, gays, bisexuel-le-s, transgenres, et intersexué-e-s — marquent le pas dans un climat de frilosité de Hollande et de renouveau réactionnaire. Si les droits des lesbiennes et des gays ont connu une amélioration avec la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe, l’égalité des droits entière reste à conquérir. Les personnes transgenres et intersexuées continuent de subir des discriminations et des atteintes physiques y compris par les institutions publiques. Et tou-te-s les LGBTI ont eu à subir le déchainement des violences, verbales et parfois physiques. Ce sont elles et eux, leurs familles et leurs enfants — et non les homophobes de la « Manif pour tous » — qui ont été humilié·e·s par les injures. Face au camp réactionnaire, l’action du gouvernement a enchainé les reculades et promesses non tenues, sur le terrain des droits des personnes comme sur celui des droits sociaux : « clause de conscience » des maires invoquée à tout bout de champ ; recul sur les « ABCD de l’égalité » d’apprentissage à l’école d’une éducation non sexiste ; loi sur le mariage de 2013 évacuant la PMA pour les femmes lesbiennes et PMA disparaissant même de l’agenda parlementaire ; loi « Justice du 21e siècle » déjudiciarisant le divorce et le changement de prénom à l’état civil, mais pas la libre détermination du genre des personnes trans ; loi Leonetti sur la fin de vie refusant d’instaurer un droit de mourir dans la dignité fondé sur le libre choix des personnes…

Nous marcherons donc le 18 mars avec la France insoumise pour la 6e République. Notre projet doit marquer une nouvelle étape des libertés et de l’émancipation de chaque personne. Pour nous, une nouvelle Constitution doit être la garantie des droits et libertés que le Peuple se donne comme lois fondamentales :

  • La libre disposition de soi de la naissance à la mort : cela inclut tant l’arrêt des mutilations forcées des enfants intersexués à leur naissance et le droit de définir sa propre identité de genre tout au long de sa vie.
  • Cela inclut aussi le droit à choisir sa fin de vie et la façon avec laquelle on « éteint la lumière ».
  • L’égalité femmes-hommes et notamment le droit des femmes à maitriser leurs corps sur tous les aspects de la procréation ou de la non-procréation : contraception, droit à l’IVG, accès à la PMA pour toutes.
  • La protection des amours et des sexualités entre personnes, dans leur diversité y compris des modèles familiaux : c’est le consentement qui fait loi.
  • La protection des enfants par un mode d’établissement de la filiation, celui de la reconnaissance : c’est l’engagement parental qui fait loi.
  • Une politique de santé publique effective incluant la santé sexuelle et reproductive dans un sens d’émancipation
  • La laïcité contre le poids des religions dans la vie de chacun·e.
  • L’inscription de ces droits dans un projet d’émancipation sociale, de dépassement des stéréotypes de genres à travers une vision non binaire du genre, et plus globalement des actions de non-discriminations à l’école, dans le travail, la culture, les loisirs, le sport... avec des services publics de qualité.

Ces principes figurent déjà aux chapitres 5 et 6 du programme L’Avenir en commun de la France insoumise. Nous appelons toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent dans l’exigence de ces nouveaux droits des personnes, qui participent aux mouvements LGBTI dans une volonté d’émancipation de l’ensemble de la société à partir de vécu concret des personnes, à rejoindre la marche du 18 mars de la France insoumise, 14 h, au départ de Bastille, autour du camion thématique « Émancipation ».

Premières et premiers signataires : Camille Barré,
Cassandre Begous,
Patrick Comoy,
Jean-Charles Lallemand,
Thomas Linard,
Florence Magerand

81 signatures

Signer l'appel :