Engager la planification écologique

banniere_planification_ecologique_jlm2017.png

Le changement climatique a commencé et s’accélère. Il menace de détruire le seul écosystème compatible avec la vie humaine. Comment passer à un autre mode de production et d’échange ?

Sur cette page, vous contribuez au projet pour le chapitre « Engager la planification écologique »

Pour faciliter la prise en compte de votre proposition, merci de respecter quelques règles au moment de remplir le formulaire ci-dessous :

  • Ne proposez qu’une seule idée par contribution. Si vous voulez proposer plusieurs idées, remplissez plusieurs fois le formulaire.
  • Vérifiez que votre proposition correspond à l’un des thèmes suivants :
    • Energie
    • Transport
    • Déchets
    • Bien communs
    • Agriculture
    • Aménagement du territoire
    • Grands projets inutiles
    • Production
    • Consommation
  • Commencez votre titre par l’un des mots-clés ci-dessus
  • Complétez le titre par une description aussi claire que possible de votre idée

Exemple de titre : « Agriculture : aider les jeunes paysans à s’installer »

Les contributions au projet sont désormais fermées. Rendez-vous dans les actus pour plus d'information sur la suite du processus.

Lire les contributions


Accors, pollution, nucléaire, agriculture, coopération

Appliquer les accords environnementaux mondiaux : ferroutage et transports en commun inter-cités obligatoires , parkings relais dans les agglos, interdiction de circuler en voiture dans les villes hors véhicules de pompiers, police, ambulances, travaux, livraisons. Planifier la sortie du nucléaire : 15 ans pour fermer progressivement les centrales et passer au solaire, à l'éolien, à l’hydraulique, à la modération énergétique. Favoriser le développement de l'agriculture biologique et sans intrants chimiques pour une alimentation, une terre et des agriculteurs sains. Créer des coopérations économiques avec des entreprises et des collectivités sur la base du respect des accords environnementaux : baisse des émissions de CO2, recyclage des déchets, centres de traitements des eaux usées et polluées, contrôles annuels des installations par des organismes neutres, reboisement lors de coupes forestières, logos sur les produits des entreprises qui respectent les accords...

Partager

agriculture

Développement de l'agriculture bio, aides à la reconversion en bio. Contrôles sanitaires renforcés . Taxes environnementales et sociales sur les importations pour une concurrence équitable. 2 repas végétarien par semaine dans les cantines scolaires Interdiction des OGm Interdiction de la spéculation sur les produits alimentaires Diversification des cultures dans chaque région (trop de porcs en Bretagne!) Panneaux solaires sur les batiments agricoles méthanisation de déchets organiques

Partager

agriculture

Favoriser la création de filière de la production à la distribution dans lesquelles la rémunération sera répartie équitablement entre tous les acteurs avec un bonus au producteur.

Partager

agriculture

repeupler les campagnes ( casser la désertification de la France et l'exode vers les villes) et passer à une agriculture biologique , cette idée allant de pair avec l'aménagement du territoire et le réinvestissement des zones rurales par les professionnels de santé (maisons de santé) et les autres services publics . Plus de paysans moins d'exploitations géantes , plus de diversité .

Partager

agriculture

reforme agraire profonde remettant à neuf le statut du paysan (forme coopérative obligatoire) et le mode de production des denrées alimentaires , toujours dans l'optique écologique et environnementale , et toujours dans l'optique de l'aliment / médicament (fusion des ministère de l'agriculture et de la santé) . L'agriculture industrielle intensive et monomaniaque devant à terme disparaître , promouvoir la diversification des cultures et le respect des rythmes naturels (pas de pêches en décembre , pas de fromages de chèvre en période de mise bas etc etc ... ) . De même pas d'élevage intensif , et programme spécial de réforme du statut de berger avec réorganisation totale de cette profession en fonction des dangers d'attaques de loups .

Partager

agriculture

changer le mode d'agriculture actuelle dit " mono culture " , favorisé uniquement l’agriculture durable et l’agriculture intégrée via des entreprises coopératives

Partager

Agriculture

Plusieurs milliers d'emplois sont possibles dans la reconquête des exploitations agricoles abandonnées : les ruraux ont massivement émigrés dans les villes, où ils se retrouvent sous employés ou au chômage... De moins en moins d'agriculteurs pour nourrir les citadins ! Réinvestissons l'espace rural désertifié. Retournons aux champs et aux petits élevages, au moins pour l'auto suffisance alimentaire ! Un revenu universel inconditionnel, à quoi s'ajouteraient les revenus en nature de l'exploitation pourraient suffire ! Un recensement des terres abandonnées est peut-être déjà disponible, à rapprocher des chômeurs intéressés, à former un minimum...

Partager

Agriculture

Organiser le salon de l'agriculture à tour de rôle dans chaque région de France DOM TOM y compris , avec priorité aux paysans agriculteurs en difficulté (casser le monopole culturel de Paris !) .

Partager

Agriculture

Aider les paysans, jeunes ou plus vieux, à s'installer ou se convertir en agriculture biologique. Des subventions pourraient être versées à ces agriculteurs, afin d'encourager le plus grand nombre à se tourner vers une agriculture durable et respectueuse de la nature.

Partager

Agriculture

Nommer Pierre Rabhi à un haut poste de responsabilité avec pleins pouvoirs !

Partager

Agriculture

Aider à la transition agricole : passer de grandes exploitations polluantes et irrespectueuses de l'humain à de la production/transformation/conditionnement/vente locale.

Partager

Agriculture

Prévoir un fond de compensation pour tous les agriculteurs qui voudront sortir du modèle productiviste pour revenir à une agriculture extensive, voire bio, et de proximité. Sans accompagnement financier, ils ne peuvent pas sauter le pas sans risquer de se trouver en cessation de paiement à cause des crédits qui les étranglent. Créer une structure chargée de renégocier les prêts auprès des banques pour alléger leurs dettes, voire les effacer.

Partager

Agriculture

Interdiction de cultures ogm ainsi que l'importation.

Partager

Agriculture

Interdiction totale de l'utilisation et de la vente de pesticides

Partager

Agriculture

Favoriser l'installation et le maintien de petits paysans bio partout dans les campagnes .Ainsi ,ils pourront fournir la population en nourriture saine , ils entretiendront les haies , les fossés , etc...et ils contribueront à repeupler les campagnes .

Partager

Agriculture

stoppé toute utilisation de produits contenant des substances qui n'existe pas à l’état naturelle dans la nature

Partager

Agriculture :

Fabriquer à l'étranger ce que l'on consomme en France dans des pays qui ne respecte aucune norme sociale , norme environnemental, et norme de qualité est un problème pour l'écologie et l'environnement . Nous devons favoriser les circuits court ce qui sera bon pour l'emploie , pour l'économie , et pour l'écologie .Car ces manœuvre génère des couts économique , de transport et pollue donc énormément .

Partager

agriculture : agroécologie !

comme promis au groupe de soutien du creusot 71, je propose un premier texte dans le domaine de la planification écologique. en éffet nous sommes de plus en plus nombreux a nous engagés dans l agroécologie, la permaculture, le consommer mieux dans le chois de nos achats ( hors grandes distributions ) et plus particuliérement dans l alimentation et la gestion de nos déchets. pour cela il est évident pour vivre mieux dans une conception de partages et de respect de la nature et de l humain ( pierre rabhi ), de la production locale en circuit court de favoriser les actes citoyens et militants qui vont s engager dans cette démarche de térrain ( ilot, oasis, ferme urbaine, etc ) ou de ventes direct ou en épicerie solidaire en vrac et zéro emballage. dans le meme temps il est obligatoire de revenir a une conception d une agriculture non paysane industrialiser, d interdire les fermes usines ( mille vaches, etc ), les élevages intensifs et tous produits genre mosento, a une agriculture résonnée qui perméttra de nourrir correctement les populations et donc d arrétter la progréssion des maladies engendrées par l alimentation de discount qu on propose au plus démunis, pendant que la transition générale ce fasse par exemple dans le don de térrains péri-urbain afin d offrir a chacun la possibilité de cultiver son potager et ceci dés la maternelle car il y a un gros travail éducatif quand on sait que nombreux enfants sont convaincus que les fruits et légumes poussent a auchan, carrefour, etc. pour cela il faut un soutien financier et matériels aux engagements locaux mais aussi une politique nationale non soumise aux bouffons non élus des lobys de la commission européenne ! cette derniére comme le cac40 et les agences de notation doivent etre déclarées illégales pour favoritisme a un capitalisme qui asservi le peuple dans la misére et l esclavage au sistéme ultra libérale voir dictatorial de la finance spéculative qui affame, exploite et exproprie des peuples entier au nom du profit et de la malle bouffe. bien sur il serait nécéssaire d étoffer sur les énergies renouvelables et la gestion de l eau, je suis convaincu comme je l exprime souvant en faisant le parraléle que l humanité c est éveillée avec la guerre du feu mais qu elle disparitra avec la guerre de l eau tant qu elle va provoquer des migrations énormes par l accaparation des spéculateurs et multinationales des sources vitales a l humain !

bien sur dans cette conception culturelle, la condition animale qu elle soit domestique ou sauvage de la naissance a l abatage soit pour l alimentation ou la chasse doit etre dans le respect permanent de considérer que l animale a une conscience de la souffrance ! toutes espéces végétales ou animales doit bénéficier d une réglementation, car c est la biodiversité qu on doit léguer aux générations futures pour leur laisser un environnement le plus propice a leur développement physique et intélectuel !
Partager

Agriculture: Aider la production bio selon le bénéfice environnemental

Toutes les productions bio ne contribuent pas de manière identique à la protection de l'environnement. La production d'un litre d'huile Colza met en jeu une certaine surface de graminées, qui procurent une certaine quantité de nourriture aux abeilles, et épargne une certaine quantité de pesticides. La production d'un kilogramme de lin, par exemple, a une contribution environnementale moindre. Proportionner les aides à la production bio au gain sanitaire et environnemental de ces productions.

Partager

Agriculture : aides financières pour promouvoir l'agroécologie

L'exploitation agricole des terres aujourd'hui est une excellente manière de détruire les sols cultivables ! Ces derniers sont chargés d'engrais chimique, ils sont surexploités, ils ne respirent plus. Et tout ça pour qu'en fin de compte plus de la moitié de ce qui est produit finisse dans nos poubelles. Ce gaspillage ne peut plus durer. Il serait temps de promouvoir une agriculture plus écologique en produisant ce qui est nécessaire pour les français, et surtout qui respecterait les sols et la biodiversité en supprimant les engrais et produits chimiques qui détruisent nos sols. Bien évidemment, il n'est pas évident pour les agriculteurs de passer d'une agriculture pour capitalistes à une agroécologie : ils ont déjà suffisamment de mal à gagner leurs vie avec le système actuel et ce nouveau système leurs feront perdre une bonne partie de leurs revenus. C'est pourquoi il faut impérativement les encourager à changer leur méthodes de production en développant des aides qui les soutiendraient dans ce projet, ce qui permettrait enfin de produire pour nourrir la population française et d'arrêter de produire de la nourriture par intérêt économique.

Partager