Engager la planification écologique

banniere_planification_ecologique_jlm2017.png

Le changement climatique a commencé et s’accélère. Il menace de détruire le seul écosystème compatible avec la vie humaine. Comment passer à un autre mode de production et d’échange ?

Sur cette page, vous contribuez au projet pour le chapitre « Engager la planification écologique »

Pour faciliter la prise en compte de votre proposition, merci de respecter quelques règles au moment de remplir le formulaire ci-dessous :

  • Ne proposez qu’une seule idée par contribution. Si vous voulez proposer plusieurs idées, remplissez plusieurs fois le formulaire.
  • Vérifiez que votre proposition correspond à l’un des thèmes suivants :
    • Energie
    • Transport
    • Déchets
    • Bien communs
    • Agriculture
    • Aménagement du territoire
    • Grands projets inutiles
    • Production
    • Consommation
  • Commencez votre titre par l’un des mots-clés ci-dessus
  • Complétez le titre par une description aussi claire que possible de votre idée

Exemple de titre : « Agriculture : aider les jeunes paysans à s’installer »

Les contributions au projet sont désormais fermées. Rendez-vous dans les actus pour plus d'information sur la suite du processus.

Lire les contributions


Consommation - Remettons la consommation locale au centre de nos intérêts économiques

Mettre l'accent sur la consommation locale, c'est booster l'économie locale, valoriser l'emploi français et éviter l'évasion économique et du coup, l'évasion fiscale.

Partager

Energie : sortir du nucléaire

Sortir de l'énergie fossile, c'est la priorité ! Mais pas pour s'engouffrer dans le nucléaire ! Ni au PCF ni chez les Verts on n'arrive à s'accorder sur ce point et c'est bien dommage, et surtout très grave ! La sortie du nucléaire n'est plus une option, et les dangers et les coûts ne sont plus à prouver. Nier cela c'est du "négationnisme écologique" et est similaire à nier le réchauffement climatique (si, si ça existe encore en 2016 !) Pourquoi ? - 1) contrairement à ce qu'annonce les lobbies pro-nucléaire, la production de la même quantité d'énergie en renouvelable face au nucléaire n'est pas plus onéreuse car la production en série de tels équipements diminuerait grandement les coûts, il faut investir dans les énergies renouvelables ! De nombreuses études le prouvent, M.Hulot ne cesse de le répéter. - 2) de plus, le coût du nucléaire est faussé car on ne prend ni en compte l'achat de combustible radioactif, ni le traitement des déchets radioactifs pendant des milliers d'années ! - 3) tout comme les énergies fossiles, le nucléaire n'est pas du tout une énergie d"indépendance car il n'y a pas une miette d'isotope radioactif en France, il faut les acheter (cher) à l'étranger, nous sommes dépendants et ces ressources sont encore plus rares que le pétrole !! C'est une aberration totale que de vouloir en dépendre ! - 4) le danger est indiscutable et scandaleux : c'est bien la preuve que nos politiques et lobbies ne raisonnent qu'à court terme.... Combien y a t-il de guerres en mille ans ? Et il faudrait qu'on puisse entretenir des piscines radioactives pendant plusieurs milliers d'années ? La moindre guerre, la moindre crise économique, le moindre attentat terroriste et c'est Tchernobyl en plus grave... Ce qui ne considèrent pas cet extrême danger se voilent la face et sont des CRIMINELS envers les générations futures et envers la Terre...

Partager

Énergie : les autoroutes qui produisent de l'électricité

La société Colas a créer un prototype de revêtement de route photovoltaïque plus efficace, moins cher et plus résistant que son homologue étasunien. 1 km de route produit l’électricité nécessaires pour les équipements publiques d'une ville de 5000 habitants (éclairage et consommation des bâtiments municipaux, de sport, les écoles, collèges, etc). Recouvrir les bandes d'arrêt d'urgence des autoroutes en France (à leurs frais ? sous peine de nationalisation ?) de ce nouveau revêtement (10 000 km) équivaut à assurer la fourniture en électricité de biens publics pour toute la France de façon durable et écolo.

Partager

agriculture

changer le mode d'agriculture actuelle dit " mono culture " , favorisé uniquement l’agriculture durable et l’agriculture intégrée via des entreprises coopératives

Partager

Agriculture

stoppé toute utilisation de produits contenant des substances qui n'existe pas à l’état naturelle dans la nature

Partager

Déchets : Le retour de la consigne !

Soutenons le "Réseau Consigne" (associations de protection de l'environnement et de syndicat de gestion des ordures ménagères) et les démarches des collectivités (Var, de la Côte d'Or et du Nord Pas de Calais) qui militent et agissent pour le retour de la consigne ! La consigne c'est plus économique et plus écologique ! Actuellement, la consigne des bouteilles dans les bars et les restaurants évite 500 000 tonnes de déchets par an et permet d'économiser 75% d'énergie primaire par rapport au recyclage. Source : France Inter : http://www.franceinter.fr/emission-planete-environnement-le-retour-de-la-consigne)

Partager

Déchets : Le retour à la consigne !

Soutenons le "Réseau Consigne" (associations de protection de l'environnement et de syndicat de gestion des ordures ménagères) et les démarches des collectivités (Var, de la Côte d'Or et du Nord Pas de Calais) qui militent et agissent pour le retour de la consigne ! La consigne c'est plus économique et plus écologique ! Actuellement, la consigne des bouteilles dans les bars et les restaurants évite 500 000 tonnes de déchets par an et permet d'économiser 75% d'énergie primaire par rapport au recyclage. Source : France Inter : http://www.franceinter.fr/emission-planete-environnement-le-retour-de-la-consigne)

Partager

Aménagement/Agriculture : grandes surfaces vs. agriculteurs

En territoire rural, les enseignes de grandes surfaces travaillent à l'acquisition et au déclassement des terres agricoles, les agriculteurs se font ôter leur outil de travail, souvent sans avoir leur mot à dire. De plus cela draine l'activité commerçante des centre de village pour l'amener en périphérie. Il faut pénaliser fiscalement ce genre d'opération, et mettre les agriculteurs au coeur de ce processus décisionnel. Parallèlement à cela il faut inciter à la densification et l'investissement immobilier à programmes multiples (logements + crèche + petits commerces + services, par exemple) à l'intérieur des villages.

Partager

Aménagement du territoire : Architecture

Redonner de l'importance au métier d'architecte. Baisser le seuil de recours obligatoire, obliger les constructeurs-lotisseurs (principaux acteurs du mitage du territoire et de l'étalement urbain, ils dilapident notre ressource la plus importante : la terre) à faire appel à un architecte pour les opérations dépassant un certain montant, remettre le concours (anonyme) au centre de la commande publique. Enfin, donner à l'ordre des architectes un rôle politique et de conseil dans dans les décisions du conseil régional.

Partager

Biens communs: Préciser l'économie politique de la "règle verte"

La constitutionnalisation de la "règle verte" écologique plutôt que celle de la "règle d'or" budgétaire ne peut pas être dissociée d'une grande campagne de mobilisation, de débats et d'informations autour des principes politiques sur lesquels cette notion s'appuie. Il faut pouvoir être en mesure de répondre à des questions concrètes. La règle verte s'inscrit-elle dans l'économie du développement durable ou bien en est-elle un dépassement? Quel sera son impact en termes de relations internationales? de responsabilité sociale des entreprises? d'écologie industrielle? Quels sont les outils comptables à mettre en œuvre au niveau national? par exemple, les indices du type "empreinte écologique" sont-ils suffisants? Quels sont les moyens démocratiques à mobiliser pour que sa dynamique soit l'affaire de tous et à tous les niveaux de gestion?

Partager

Végétalisation des villes

Il est temps de redonner un peu de naturelle aux villes. Installer des plantes montantes aux bâtiments, réintroduire plus d’arbres dans nos villes et faire de nos toits des terrasses. De nombreux projets existent déjà, de nombreux architectes sont spécialisés dans ce domaine. Il ne manque plus qu'une volonté de la par des mairies et d'avantages pour les particuliers pour les inciter à faire ces travaux.

Partager

Energie : aider à la transition nucléaire énergies vertes

Mon conjoint travaille à Fessenheim et depuis qu'il m'a expliqué le fonctionnement de cette énergie et les mesures de sécurité mise autour de sa centrale, je ne suis plus anti nucléaire. Fessenheim va être fermée à des fins électorales, laissant sur le carreaux plusieurs milliers de personnes qui vont devoir être mutées (imaginez les crédit sur les maisons, changer d'école les enfants...). Pourtant de nombreux employés du nucléaires ont de nombreuses idées et du savoir faire qui permettraient de s'attaquer au seul réel problème du nucléaire : les déchets. Au fur et à mesure du défilé des présidents de la 5è république, le nucléaire a vu ses aides réduites et centres de recherche fermés, empêchant ainsi de palier au problème n°1 des déchets. La France a longtemps été en avance sur le reste du monde dans le domaine du nucléaire et maintenant nous nous retrouvons avec des années de retard. Afin d'amorcer la transition énergétique, commençons par travailler en partenariat avec le secteur du nucléaire. Aidons les à recycler les déchets nucléaires. Avoir des éoliennes et autres énergies renouvelables ne permet pas pour le moment de donner de l'énergie à toute la France. Et à quoi bon avoir des énergies vertes si des bombes à retardement dorment pendant des milliers d'années sous terre?

Partager

Transport: Des transports en communs gratuits !

A l'heure où la pollution est un fléau et où l'on doit trouver des solutions afin de mieux vivre sur la terre, au lieu d'augmenter les tarifs des transports en communs urbains (métro, Bus, Tramway...) , rendons les gratuits pour les étudiants, les jeunes et les précaires, et réduisons en le prix pour les autres

Partager

Déchets : aider les citoyens dans leur démarche "0 déchets"

De plus en plus de citoyens tentent de réduire leurs déchets mais se retrouvent souvent impuissants face au manque de soutient des communes. Pour les aider dans ce fabuleux changement de consommation il faudrait : - inciter les commerces à vendre plus de produits en vrac ou limitant l'utilisation d'emballages en leur donnant des aides financières pour survivre face à la grand distribution, - créer des espaces de récupération d'objets toujours utilisables (vêtements, jouets, meubles, électroménagers) afin de les revendre à des prix abordables pour les foyers ayant un pouvoir d'achat réduit, et inciter les citoyens à réparer plutôt que jeter, - interdire l'obsolescence programmée, - développer le recyclage des déchets verts en effectuant des collectes ou en développant l'installation de bac à compost, - effectuer la pesée des ordures ménagères (ordures qui ne sont donc pas recyclées) et réduire la taxe d'habitation pour les foyers s'inscrivant dans une démarche de réduction de ce type d'ordures. Ces idées ne sont que des exemples.

Partager

De la TVA à la TVE...

La TVA est une taxe injuste et clientéliste. Je propose de la remplacer par une taxe sur la valeur environnementale. Le taux de cette dernière serait modulé selon l'empreinte écologique du produit (transport, fabrication...) et selon l'empreinte en matière de santé publique (présence d'OGM, pesticides...). Ainsi, et dans un premier temps, cette nouvelle taxe favoriserait les produits sains et locaux puis, dans un second temps, inciterait les producteurs et industriels à prendre en compte ces 2 dimensions dans leurs processus de fabrication et de transport. Cette TVE vise à promouvoir l'intérêt général du citoyen en lui proposant des produits les plus sains possibles et générant peu de pollution.

Partager

Transports: organiser le transfert de la route vers le rail et développer le ferroutage .

Pour commencer la planification écologique il existe des orientations simples à partir des modes de transport existant. Nous pouvons organiser très vite un rééquilibrage entre ces modes. Le transfert de la route vers le rail semble la solution la plus pertinente du point de vue écologique. Cela suppose de recréer des bases logistiques multimodales. Nombres de triages ont été laissés à l'abandon par la sncf. Leur réhabilitation ainsi que la remise en état des installations terminales embranchées (ITE) sont des niches d'emplois importantes à explorer. Pour le transport de fret routier une réécriture des conventions collectives sera nécessaire pour accompagner ces transferts multi modaux. En ce qui concerne le transport de voyageurs nous devons continuer à développer le TER et améliorer les dessertes des Trains d'Equilibre du Territoire (TET) mises à mal par le rapport Duron et les bus "Macron"... Le transport par voies d'eau est à repenser sur l'ensemble du territoire. Des travaux de remise en fonction des canaux sont indispensables et générateurs également d'emploi. Les déclinaisons en créations d'emploi sont nombreuses et des processus novateurs sont à inventer. La coopération entre toutes les entités territoriales est à mettre en place sur le sujet.

Partager

Consommation: fomenter le végétarisme

Aider, informer, oser lutter contre les lobbys de la viande, on est certains aujourd'hui que manger de la viande est le facteur numero 1 de pollution de la planète. Il faut agir et favoriser le végétarisme de la population en informant et en étant ouverts à des nouvelles façons de produire/manger.

Partager

Entrepreneurs et PlanEco : Un écosystème entrepreneurial pour soutenir les entreprises.

Jean luc Mélenchon disait sur la planification écologique : " On ne peut plus produire n'importe quoi, n'importe comment.... Il faut prévoir la bifurcation du modèle productif et d'échange en direction d'objectif écologiquement soutenable" Proposons les outils et l'expertise nécessaire à nos entrepreneurs pour créer les entreprises responsables de demain. L’idée serait de créer un réseau « Economique Sociale et Solidaire », en lien avec la planification écologique, qui permettrait aux entreprises et aux porteurs de projets de travailler ensemble sur un mode de production écologiquement soutenable et de créer les entreprises de demain.

Partager

Entrepreneurs et PlanEco : Un écosystème entrepreneurial pour soutenir les entreprises.

Jean luc Mélenchon disait sur la planification écologique : " On ne peut plus produire n'importe quoi, n'importe comment.... Il faut prévoir la bifurcation du modèle productif et d'échange en direction d'objectif écologiquement soutenable" Proposons les outils et l'expertises nécessaire à nos entrepreneurs pour créer les entreprises responsables de demain. L’idée serait de créer un réseau « Economique Sociale et Solidaire », en lien avec la planification écologique, qui permettrait aux entreprises et aux porteurs de projets de travailler ensemble sur un mode de production écologiquement soutenable et de créer les entreprises de demain.

Partager

Energie : audit d'un démantèlement de centrale nucléaire

Nécessité d'inclure dans le prix de l'électricité de coût du démantèlement du parc des centrales nucléaires français. Tant que ce coût n'est pas pris en compte par l'Etat, les autres sources d'énergie seront considérées comme trop coûteuses.

Partager