Engager la planification écologique

banniere_planification_ecologique_jlm2017.png

Le changement climatique a commencé et s’accélère. Il menace de détruire le seul écosystème compatible avec la vie humaine. Comment passer à un autre mode de production et d’échange ?

Sur cette page, vous contribuez au projet pour le chapitre « Engager la planification écologique »

Pour faciliter la prise en compte de votre proposition, merci de respecter quelques règles au moment de remplir le formulaire ci-dessous :

  • Ne proposez qu’une seule idée par contribution. Si vous voulez proposer plusieurs idées, remplissez plusieurs fois le formulaire.
  • Vérifiez que votre proposition correspond à l’un des thèmes suivants :
    • Energie
    • Transport
    • Déchets
    • Bien communs
    • Agriculture
    • Aménagement du territoire
    • Grands projets inutiles
    • Production
    • Consommation
  • Commencez votre titre par l’un des mots-clés ci-dessus
  • Complétez le titre par une description aussi claire que possible de votre idée

Exemple de titre : « Agriculture : aider les jeunes paysans à s’installer »

Les contributions au projet sont désormais fermées. Rendez-vous dans les actus pour plus d'information sur la suite du processus.

Lire les contributions


Grands projets inutiles : GCO (Grand Contournement Ouest) NON merci!

Le GCO est, tout comme Notre Dame des Landes un projet inutile, dont les travaux vont démarrer dès 2017, en Alsace, par le concessionnaire Vinci. Ce projet a pour but de construire une portion d'autoroute afin de délester la ville de Strasbourg, régulièrement engorgée, aux heures de pointe. Ce projet ne défend pas l'intérêt général mais au contraire suit seulement une logique financière et productiviste. En détruisant 300 hectares de terres agricoles, des milieux uniques, riches d'une très grande biodiversité, ce projet va une fois encore à l'encontre de la préservation de notre environnement. Ainsi, 6 corridors écologiques sont menacés d'être détruits par le GCO. De plus, comme la nouvelle portion d'autoroute sera payante, les usagers l'éviteront et continueront d'engorger la ville de Strasbourg, ce qui donc n'apportera aucune solution au problème actuel. Au lieu de mettre en place toujours plus de bitume, développons les transports ferroviaires, comme le ferroutage, rendons gratuits les transports collectifs, redynamisons les services publics dans les villes périphériques afin d'éviter les mouvements inutiles, et enfin réfléchissons à la mise en place d'une taxe poids lourd comme en Allemagne, afin d'harmoniser la zone transfrontalière.

Partager

Énergies

Fin des aides et subventions aux énergies fossiles au profit des énergies renouvelables. Développement du solaire, éolien, géothermie... Grande campagne publique pour les économies d'énergie avec un tarif progressif en fonction de niveau de consommation.

Partager

Énergies

Fin des aides et subventions aux énergies fossiles au profit des énergies renouvelables. Développement du solaire, éolien, géothermie... Grande campagne publique pour les économies d'énergie avec un tarif progressif en fonction de niveau de consommation.

Partager

Transport : Gratuité des transports en commun

Une communauté urbaine décide de créer des voies de trams et donc de payer cette création via des impots. Puis par la suite de faire payer ce service (souvent cher pour le service...). Une société est donc souvent en charge de faire fonctionner ce service en récupérant le prix des tickets et en faisant du bénéfice.... Service qui permet par ailleurs à des salariés de travailler dans des sociétés. Ma question est donc: Pourquoi ne pas faire fonctionner ce service sans l'aide d'une société récupérant les bénéfices? Pourquoi ne pas faire payer les sociétés à qui ce service permet d'avoir des salariés qualifiés ? Pourquoi ne pas trouver une autre ressource que le prix du ticket? Par exemple le sponsoring. Nous avons bien un stade Matmut, pourquoi pas un arret de tram Charal ou un tram Chanel ? Evidemment, il doit y avoir d'autres solutions pour faire en sorte que les transports deviennent gratuit...

Partager

Grands projets inutiles

Audit environnemental avant tout grand projet. Cet audit doit être décisif dans la prise de décision. Arrêt immédiat (ou suspension le temps de l'audit) des grands projets inutiles en cours.

Partager

Transports : taxation carbone

Donnez un prix au carbone et réinvestissement total de cette taxe dans la lutteur la préservation de l'environnement. Au dela de l'intérêt écologique, cela limiterait les délocalisations et les productions low cost si le coût carbone du transport impacte de façon importante le prix du produit, la concurrence déloyale des productions étrangères sera limitée et le savoir faire national encouragé.

Partager

Transport : développement massif des véhicules propres

Dans les transports en commun et publics en priorité. Encouragez les entreprises et les particuliers à suivre le mouvement. Développements des transports en communs dans les villes, des bornes de recharge... Exemple de tesla aux USA qui a une démarche complète pour leurs véhicules, le recyclage des batteries... Développement des pistes cyclables car en sécurité et dans un centre ville propre le vélo devient un mode de transport à part entière.

Partager

Déchets : encourager le zéro déchet et le tri

Encouragez les citoyens (entreprises, industries, administrations...) à la réduction de leurs déchets. Par l'éducation, l'information et par les moyens concrets en encourageant les circuits courts et les grandes distribution à se mettre au vrac et à pénaliser les sur emballages. Développement des emballages (quand ceux-ci sont indispensables) bio à base d'algues par exemple. Voir my positive impact (Nicolas Hulot) et le mouvement mondial zéro waste.

Partager

Redonner une place centrale à la Terre.

Aider les agriculteurs à redevenir des paysans. Les aider financièrement, technologiquement et humainement à produire mieux, supprimer les pesticides,former les jeunes et les moins jeunes à l'agroécologie en prenant appui par exemple sur les travaux de Claude et Lydia Bourguignon. Développer le service civique "rural" sur le modèle du Wwoofing australien.

Partager

Bien communs : des associations pour gérer les Services d'Utilité Nationale

Parce que les biens communs n'appartiennent pas aux plus riches, les associations loi 1901 permettent de rendre publique ces denrées d'utilité publique.

Les services d'utilité nationale (acheminements et distribution des énergies, services de communication postale ou numériques, transports publiques et infrastructures nationales...) devraient être sous la gestion d'associations nationales loi 1901, au juste tarif donc.

Exit les facturations à l'avance, exit les coupures pour défaut de paiement.

Gérées bénévolement par des volontaires adhérents, les coûts seraient divisés et les actionnaires seraient remerciés.

Merci de m'avoir lu.

Solidairement.

Partager

Énergie : Sortir intelligemment du nucléaire

Three Miles Island, Tchernobyl, Fukushima : ces trois noms de lieux illustrent la dangerosité de produire de l'énergie à partir du nucléaire. Pour produire de l'énergie en limitant les risques pour notre espèce, il faut sortir progressivement du nucléaire par une montée en puissance de la production d'énergie verte (éolien, marémotrice, géothermique,...). Cette nouvelle manière de produire doit se faire à proximité des lieux de consommations, tout en encourageant sa diminution.

Partager

Ecologie évidement mais pas de choix pris dans la précipitation

La transition écologique est indispensable à la survie de l'humanité oui, mais attention. Quelle solution adopter ? - les panneaux solaires produit par les chinois dont les impacts écologique à la production et au recyclage sont catastrophiques ? - les centrales à charbon comme en Allemagne ? (soyons sérieux) - les éoliennes produites en Allemagne inefficaces, dangereuses pour le trafic Aérien, source de nuisance et inefficaces ?? Il est évident que le pays qui dispose aujourd'hui de la meilleur production d'électricité est la France : C'est le Nucléaire à la Française : là où on n'hésite pas à mettre le prix dans le contrôle qualité et là où elles ne sont pas installées prêt des zones à risque Une solution d'avenir ? surement pas Mais je n'en trouve pas actuellement de meilleur. Supposons qu'on en trouve une. Attention aux impacts : vous le dites à juste titre, les pauvres et les classes moyennes sont de plus en plus pauvres. Si on augmente leur facture énergétique, cela ne va pas s'améliorer. Aussi, une réflexion est indispensable mais halte à la précipitation. Il faut un véritable budget d'état qui permette à nos scientifiques une véritables recherche des meilleurs solutions. En total indépendance des géant de l'énergie L'automobile : Oui, il faut faire quelque chose. Je suis motard, c'est l'enfer : suivre un véhicule diesel même dernier modèle HDI est insupportable. Les automobilistes ne s'en rendent pas compte, bien à l'abri derrière leur climatisation et filtres à pollen mais je le dis, c'est insupportable. Le diesel est une immense fumisterie. On dit que ce moteur est plus économique, c'est totalement faux. Il consomme moins en volume, pas en énergie, laquelle est proportionnelle à la masse et non au volume. Hors le gazoil est 40% plus dense que l'essence donc à volume égal, on dispose plus d'énergie potentiel en achetant 1 litre de gasoil qu'un litre d'essence. La punition pour le simple citoyen est triple : - les véhicules diesels sont horriblement cher à l'achat et à l'entretien et ne deviennent économes qu'après avoir fait au moins 20 km : quand on sait qu'en moyenne, un véhicule en France ne fait pas plus de 3km avant de s'arrêter.... - les processeurs de véhicules essences paient une taxe supplémentaire à la pompe par rapport au Diesel, achètent leur carburant au litre (donc moins d'énergie potentiel que le gazoil puisque celle-ci est proportionnelle à la masse) Je ne crois pas que le véhicule électrique soit aujourd'hui prêt à résoudre ces problèmes car : - l'impact écologique de la fabrication et du recyclage de la batterie est catastrophique. - charger la batterie, avec quelle électricité ? Energie fossile ? Nucléaire ? Sans parler de l'autonomie : un de mes déplacements en clientèle, c'est souvent 160km.... Quelle solution ? en préservant le pouvoir d'achat des pauvres ? Une solution partielle : Le télétravail lorsque cela est possible : - écologique (moins de déplacement) - économique pour le travailleur (par du cout de transport) - économique pour le patron (moins de surface de bureau à louer) - économique pour les transports en commun (moins de voyageur, infrastructure moins mise à l'épreuve) - économique pour la sécurité sociale (moins de transport en commun = moins d'épidémie, moins de stress = moins d'arrêt maladie) Une autre piste : la décentralisation !!!!!! Pourquoi tant de gens sont sur les routes en voitures ou dans les trains ? Parce qu'ils vivent à 1h-2h de transport de leur lieu de travail. Tout cela à cause de la centralisation de toutes les entreprises vers les grandes métropoles. Où sont nos PME de nos villages ? toutes fermées ! Encore une : Le retour des commerces de proximité chaque Week-end, c'est l'embouteillage sur toutes nos routes : Tous le monde prend la voiture pour aller au centre commercial Où sont nos commerces de proximités où on allait à pied ? tous fermés ! Donc c'est un problème bien plus complexe que le simple arrêt du Nucléaire. Dans le cas extrême (survie de l'humanité en péril pour raison écologique), la seule solution serait le retour à l'âge de pierre. On arrête téléphone portable, internet, chauffage, déplacements (hors piétons, vélo), ..... Bien cordialement Christophe Derenne

Partager

Energie : Promouvoir la technologie de Nexcis des modules photovoltaïques couches minces

EDF fait tout pour empêcher les progrès humains et je n’exagère pas, cela montre encore une fois que tout est fait pour capter un maximum de profits, au lieu d'avoir une vision stratégique écologique et porté vers le progrès.

Partager

Transport : Développer et mettre en pratique le moteur à Air comprimé Hybride Electrique

A l'heure ou j'écris ces lignes un moteur à air comprimé à déjà été développé et entériné, l'air ça ne se vend pas tandis que le full l’électrique ou même hybride Elec/combustible si. Ne cherchez pas d'autre raison.

Partager

Promouvoir la permaculture biologique

Promouvoir la fin de l'agriculture industrielle pour un retour à l'agriculture paysanne de proximité, respectueuse de l'environnement, génératrice d'emplois et viable économiquement contrairement au marché spéculatif des monocultures industrielles. La viabilité de ce modèle a été confirmée par l'INRA dans une étude datant de 2013 : https://jardinons.wordpress.com/2013/08/18/le-maraichage-en-permaculture-est-viable-economiquement/ http://www.fermedubec.com/ecocentre/Etude%20mara%C3%AEchage%20permaculturel%20-%20Rapport%20interm%C3%A9diaire%202013.pdf

Partager