Porter la France aux frontières de l'humanité

banniere_frontieres_humanite_jlm2017.png

La France a le deuxième territoire maritime du monde et la deuxième dépense par habitant pour l’espace. Mais l’ambition politique est absente de ces deux domaines d’avenir. Comment porter la France aux avant-postes de l’Humanité ?

Les documents de référence :

Sur cette page, vous pouvez contribuer au projet pour le chapitre « Porter la France aux frontières de l'humanité »

Pour faciliter la prise en compte de votre proposition, merci de respecter quelques règles au moment de remplir le formulaire ci-dessous :

  • Ne proposez qu’une seule idée par contribution. Si vous voulez proposer plusieurs idées, remplissez plusieurs fois le formulaire.
  • Vérifiez que votre proposition correspond à l’un des thèmes suivants :
    • Mer
    • Espace
  • Commencez votre titre par l’un des mots-clés ci-dessus
  • Complétez le titre par une description aussi claire que possible de votre idée

Exemple de titre : « Mer : lancer un programme de dépollution de la Méditerranée  »

Les contributions au projet sont désormais fermées. Rendez-vous dans les actus pour plus d'information sur la suite du processus.

Lire les contributions


Espace : une autre vision concrète du monde de demain est en marche.

Avec la théorie des champs unifiés, voici l'univers connecté présenté par N.Haramein, résultat d'une démonstration scientifique qui réunit l'infiniment petit et l'infiniment grand dans le TOUT, la gravité quantique et qui éloigne définitivement les approches "ésotériques" du pouvoir des gourous de toutes sortes. Cette révolution des connaissances doit nous permettre de persévérer dans les nouvelles formes de démocratie en herbe, d'en intensifier les développement et de lutter contre la post-démocratie. https://www.youtube.com/watch?v=tSoKYLL6P94

Partager

Mer

Utiliser la force des océans pour produire l'énergie nécessaire à notre indépendance tout en supprimant les centrales nucléaires.

Partager

Espace

Lancer un programme de récupération de nos satellites perdus

Partager

L'écologie, la sécurité et le progrès doivent être les moteurs des conquêtes en Mer et l'Espace.

Les conquêtes en Mer et dans l'Espace doivent se faire dans le respect de l'écologie, de l'humanité en construisant des dispositifs protecteurs des intérêts de notre territoire sans épuiser les ressources mondiales. La volonté de progrès ne doit pas se faire au détriment du reste de l'humanité.

Partager

MER : Porte-containers tractés par voile, c'est faisable, le plan existe

J'ai participé à l'élaboration d'une innovation pour la réduction de la pollution des grands transports maritimes de marchandises et il a été proposé un cargo possédant une voile de forme voile de kite qui permet de tracter le bateau et peut suppléer totalement le moteur ou au moins en partie. Le projet existe, il ne reste plus qu'à le réaliser ! Ainsi il sera moins coûteux financièrement (moins de carburant) et environnementalement de faire des échanges avec l'Amérique, l'Afrique et peut-être l'Asie si le canal de Suez est ouvert à son passage.

Partager

Propositions à intégrer dans une Politique de la Famille

Pour une formation continue, permanente (en continu) à l'exercice de la Parentalité (fonction parentale). Tout un dispositif construit au cours de la réalisation d'une thèse de doctorat en Sciences de l'Education. Le texte fait 8 pages : le fichier pdf est à disposition . Le dispositif technique offert ici n'est pas adapté à ce genre de publication (1 page 1/2 au maximum) ...Tant pis ?

Partager

MER: éloignement des territoires et transport polluants - LE DIRIGEABLE

Avec un territoire français recouvrant plus d'étendues d'eau que de terre ferme, je crois qu'un GRAND PROJET soutenu par l'état pourrait voir le jour pour permettre la mise au point d'un "nouveau" type de transport collectif économique toujours moins polluants et adapté à cette réalité, destiné à "désenclaver" les populations. En effet, le ferroviaire nécessite de grosses infrastructures et un sol bien ferme, quant aux airbus, si les mers et les montagnes ne leur font pas peur, ces fleuron de l'industrie aérienne européenne, outre leurs prix et coûts de développement, consomment pour le plus petit d'entre eux près de 2500 kg de kérosène à l'heure! Il faut favoriser le développement d'un nouveau type de dirigeable, plus rapide que ces prédécesseurs, écologiquement et économiquement viable, pour permettre un maillage du territoire, notamment maritime, plus serré! on pourrait ainsi favoriser les échanges et déplacements de population entre les îles, mais aussi entre les territoires d'outre-mer et la métropole !

Partager

mer: chaluts pélagiques

en finir une bonne fois pour toute avec cette pêche destructrice en interdisant toutes flottes de navires pélagiques de mouillage dans nos ports, de pêche et de navigation dans nos eaux territoriales sous peine d'amendes assez fortes pour déstabiliser les entreprises concernées.

Partager

Astronomie: Pas d'émissions grand public

Il faut de bonnes émissions tout public sur l'astronomie et tout ce qui en découle. Le nombre des gens qui confondent une planète, une étoile et une galaxie est considérable. Il faut que la masse des gens apprennent les bases en s'amusant. Les médias dominant sont très réfractaire à ce genre d'émission.

Partager

Arguments : La mer en cartes

Les puissances maritimes : http://neocarto.hypotheses.org/455 La nouvelle carte de France : http://neocarto.hypotheses.org/836

Partager

Energie : Pourquoi promouvoir la mer (75 X nos besoins) et non le soleil ( 10 000 X nos besoins ) ?

Mr Melechon, vous vous faites le promoteur d'une exploitation de la mer, notament car son potentiel a été calculé a environ 75 fois nos besoins actuels, selon vos dires . J'y souscris naturellement, bien que l'exploitation de cette energie souffrira d'un mal identique à celui dont souffre celle que l'on consomme actuellement (nucléaire) : elle necessitera une centralisation qui occasionnera des pertes enormes lors de la distribution . Le soleil quant à lui envoie sur notre planète environ 10 000 fois l'energie consommée actuellement . Cette energie qui n'est certes pas aisée à stocker reste très facilement capturable avec des rendements proches de 80% ( pour le thermique ) . Pourquoi ne pas promouvoir cette energie qui peut se reveler la plus abordable financièrement ? Je ne pense pas souhaitable de recourir à une energie centralisée, alors que les réseaux permettront à therme de gérer des production très decentralisées, et eviteront les pertes actuelles dans la distribution ...

Partager

Coordination écologique à travers le monde

Dans la continuité de la COP 21, grâce à son terroir, son réseau d'ambassade et son histoire, la France aura sur le temps long un rôle CONSIDÉRABLE à jouer dans le monde sur le plan écologique. Elle doit être motrice, si ce n'est pionière du phénomène de prise conscience écologique qui est en marche, qui va avec la protection des droits des peuples dit "premiers", "natif" ou "indigenous people" en anglais (Amérique Latine/Amazone, Asie/Océanie, Afrique tropicale), qui par les savoirs qu'ils détiennent du fait de leur relation ancestrale avec leur environnement et la Nature, auront sûrement un rôle important à jouer dans le destin de l'Humanité.

Partager

Mer : lancer des études pour réaliser des "usines" marée motrices !

Comme l'expérience de l'usine marée motrice de la Rance ; tous les fleuves et rivières de France qui se jettent dans les mers ou océan pourrait après études de faisabilité fournir de l'électricité avec la construction de centrale marée motrice ! Je citerai l'embouchure de la Gironde et même du Bassin d'Arcachon qui pourrait fournir de l'électricité pour Bordeaux et au dela ! On pourrait de ce fait arrêter la centrale du Blayais dangereuse (inondations) et créer des emplois pour la contruction et la maintenance !

Partager

Mer

Interdire strictement tout rejet de polluant dans la mer. Construire des stations d'épuration le long des fleuves pour recueillir un maximum de polluants. Punir très sévèrement par confiscation des bâtiments, tout dégazage sauvage, instituer des certificats de dégazage (si cela n'existe pas déjà?) Renforcer les prérogatives du Conservatoire du littoral.

Partager

Sylvie Paris

Mer : rappeler l'origine coloniale de l'espace maritime français Beaucoup sont choqués que jamais ne soit rappelé par JLM que les territoires d'outremer sont le fruit de conquêtes ou d'achats (pour Mayotte) en vue d'assurer des interêts coloniaux ou militaires, maintenant des sources d'énergie -voir les iles Eparses dans le canal du mozambique. Préciser sans relâche que le développement des territoires et la volonté de leur population sont la boussole qui doit nous guider pour décider de leur avenir ... la France a beau être "universaliste", les békés antillais ou autres profiteurs continuent à faire la loi là-bas. Une politique de la mer qui ne profiterait encore qu'à eux ne serait que la suite de la colonisation .. donc à préciser.

Partager

Devenir leadeur de dessalinisation

Face à la raréfaction des ressources en eau douce, la dessalinisation est une solution pour tout les pays côtiers, investissons dans la recherche et le développement de technologies de dessalinisations efficaces et durables.

Partager

Mer: Energies Electrique

Il faut avancer sur les énergies renouvelables et la Mer en donne tous les jours par sa force (Vent et Marée) il est grand temps de les utiliser beaucoup plus en pleine mer si on veut un jour diminuer le nucléaire... un projet d'investissement doit être mis en place.

Partager

La mer : exploitation

Les ressources de la mer sont menacées par une exploitation sauvage à tous les niveaux: destruction des fonds marins et du du plancton par le chalutage en eau profonde, quotas de pêche mal contrôlés, Enorme gaspillage à la pêche (rejet des poissons de petite taille, ce qui est bien, mais il faut savoir que 30% de ces animaux rejetés sont déjà morts), manque de contrôle efficient, dégazage sauvage autorisé dans les faits par des sanctions dérisoires Principe du "pas vu pas pris". C'est moins cher de dégazer à la sauvage, de payer les amendes que de naviguer "propre".Ces délits devraient entraîner la suppression du brevet de navigation, la confiscation du navire et des biens. Circulation débridée des pétroliers tout. autour de la planète en fonction des fluctuations boursières jusqu'à aboutir à des accidents terrifiants. Poissons d'élevage pour épargner la ressource naturelle? NON, si on entasse des poissons dans des espaces réduits en les gavant de farines animales, de blé, ou pire encore, de pâtés de poisson ou de tourteaux! Un véritable gâchis. Ne pas oublier non plus l'impact environnemental des éoliennes offshore et des câbles tirés sous les fonds marins jusqu'à la terre. Quels scientifiques pourraient apporter leur tribut à ces recherches ? Si les conséquences de ces "productions" sont très graves pour l'écosystème et la survie des espèces, elles le sont pour la santé humaine (poissons mutants dépourvus des qualités nutritives que les poissons naturels). Après les conséquences, où sont les causes de toutes ces dégradations : la course au profit, au moins disant, à la croissance des entreprises concernées. La question sociale est au coeur de ces problématiques: Un patron pêcheur, ses coûts de carburant, ses salariés payés à la part, ses charges sociales sont autant de motifs à maintenir cette course . Comment freiner ces processus sans envisager un revenu de base aux marins, de manière à éviter le toujours + et les mois de pénurie induits par les tempêtes et la nécessité de rester au port ? Personne ne parle des nombreux disparus ou accidents du travail en mer. "Chaque métier comporte des risques", mais il nous revient d'en prendre conscience et de faire le maximum pour les limiter. Rappelez vous des gueules noires! L'absence de contrôle vient directement de la réduction des effectifs(sur terre comme sur mer)commandée par l'austérité (douanes,surveillance,contrôle). Exploitation touristique bétonnage, explosion des rejets en mer etc.

Partager

Espace : Augmenter le budget du CNES et de notre participation à l'ESA

Le budget du CNES était de 2,1 Mds d'Euros en 2015, dont 718 millions vont à la participation de la France à l'Agence Spatiale Européenne. Cela représente 33 % du budget du CNES et 22 % du budget total de l'ASE. Cela fait de nous de loin le 2ème pays contributeur juste dernière l'Allemagne. Mais nous sommes le 2ème pays par habitant en terme de dépenses spatiales civiles : USA 46€, France 30€, Allemangne 16€ Je ne vais pas revenir sur l'intérêt que représente l'exploration spatiale et tout ce qui l'entoure. Mais il faut que le budget ne soit plus une contrainte. Exemple d'une mission qui sera lancé en janvier 2017 : BepiColombo. C'est une mission d'exploration de Mercure en coopération avec l'agence spatiale japonaise. Elle sera en position en 2024 autour de la planète après 6 recours à l'assistance gravitationnelle. C'est une mission importante puisque c'est la 1ère de l'Europe qui s'élancera vers elle et seulement la 3ème mission de l'Histoire vers cette planète après deux missions américaines. Or un atterrisseur était initialement prévu mais fut supprimé pour des raisons budgétaires. Cet exemple est frappant, une mission ambitieuse prévue et préparée depuis des années a été amputée d'un de ses éléments. Or on ne va pas sur Mercure tout les 4 matins. On devrait au contraire « bourrer » les missions au maximum de leurs possibilités. Je propose donc que plus aucune mission qui a été décidée par le CNES ou l'ASE ne voit ses objectifs revus à la baisse pour des raisons de budget insuffisant. Une augmentation de seulement 1Md d'euros du budget total du CNES nous portera au même niveau de dépense par habitant que les États-Unis. 1 Md ce n'est rien en comparaison des 250 Mds de toutes les aides aux entreprises. Nous disposons déjà du meilleur emplacement de lancement avec la base de Kourou ainsi que de tous les savoirs-faire, ingénieurs et entreprises nécessaires. Porter le budget du CNES à 5 Mds ferait de nous la 2ème puissance spatiale du monde à égalité avec la Russie et pourra entraîner toute l'Europe dans notre sillage en plus de nous porter à 75€/hab pour l'espace loin devant les USA. Cela représente un investissement conséquent or les activités spatiales ont une haute valeur ajoutée en plus de la recherche, des découvertes et des applications diverses qu'une telle dépense entraînera. Sans oublier le prestige et l’enthousiasme qu'un tel projet apportera à la nation. 5 Mds pour l'espace c'est 5 Mds pour l'avenir et un grand projet pour le pays.

Partager

Mer : Responsabilité nationale et mondiale

Il est temps que nous prenions connaissance de l'énorme potentiel maritime dont nous disposons. Nous ne sommes pas tous "sortis" de notre petit hexagone et pourtant...c'est énorme de savoir que notre pays est si grand. Patriote ? oui je le suis. Cet immense espace de mer qui revient à la France nécessite évidemment des scientifiques, des marins, des militaires.. pour explorer, cultiver, et protéger nos zones maritimes. Pour l'instant, c'est l'anarchie dans les océans. Chacun fait ce qu'il veut dans l'affreuse violence du profit maximum. Alors au delà de nos intérêts nationaux, il faudra réfléchir avec tous les pays à nos "responsabilités mondiales". 1. surveiller les prélèvements alimentaires et réglementer 2. assumer chacun une partie du 7e continent de plastiques, une fois par an , s'engager à en vider notre part. 3. confisquer tous les navires surpris à dégazer et garder leur cargaison. 4.Imposer des sanctions très dures et dissuasives à ces crimes écologiques. 5. Protéger les requins et les baleines des prédations idiotes opérées par les habitudes alimentaires/sanitaires du Japon et de la Chine 6. Trouver de nouveaux systèmes de radars qui ne détruisent pas les tympans des dauphins/baleines. Les échouages en série dénoncent cette technique qu'il faudra améliorer. 7. Interdire le chalutage en eau profonde. 8.Organiser des systèmes de désalinisation pour les pays du sud confrontés au manque d'eau potable. 9.interdire tous les produits dérivés du pétrole (plastique) et pousser la recherche à découvrir dans la mer de nouvelles ressources 10. Développer massivement les hydroliennes Chaque pays sera responsable de sa "zone maritime". Au delà, l'ONU pourrait organiser la police de la mer sur les océans. Nous avons suffisemment de satellites pour repérer les voyous de la mer.

Partager