Présentation des rapporteurs du projet de la France insoumise

 

La direction du travail programmatique est assurée par la juriste Charlotte Girard et l'économiste Jacques Généreux. Ci-dessous les biographies des autres membres de l'équipe.

 

Coordination 

Clémence Movire, 25 ans, Paris

Etudiante en science politique et en écologie à Paris, Clémence Movire s’intéresse aux inégalités sociales et environnementales. Militante féministe, elle est engagée en faveur d’une 6ème République.

clemence movire

Boris Bilia, 31 ans, Paris

Statisticien, docteur en économie, Boris Bilia a co-écrit deux ouvrages édités aux éditions Bruno Leprince Manifeste pour une révolution fiscale : 50 propositions pour un impôt juste et lisible (2013) et Osons le protectionnisme : une urgence sociale et écologique (2014). En charge du chiffrage du programme lors de la campagne de 2012, il a coordonné les contre-budgets du PG en 2012 et 2013.

boris_bilia.jpg

Convoquer l'assemblée constituante et passer à la 6e République

Lise Maillard, 24 ans, Toulouse.

Après deux années de classe préparatoire littéraire à Strasbourg, Lise Maillard est aujourd'hui étudiante en droit public et en sociologie politique. Elle milite pour une Assemblée Constituante et une 6ème République démocratique, écologique et sociale.

lise maillard

Mathieu Dupas, 37 ans, Paris.

Mathieu Dupas est doctorant en droit constitutionnel et ancien enseignant en droit parlementaire. Militant républicain et laïque, engagé contre la monarchie présidentielle et les nouveaux féodalismes, il est l’auteur du manuel citoyen La 6e République et son assemblée constituante : Pourquoi ? Comment ? (Bruno Leprince, 2014).

matthieu dupas

Malik Boumediene, 46 ans, Montreuil.

Malik Boumediene est docteur en droit, Maître de conférences, Habilité à Diriger les Recherches à l’Université Toulouse Jean Jaurès. Membre du Centre de Recherches et d'Etudes sur les Droits Fondamentaux (CREDOF- Université Paris 10), il travaille sur les questions de transition démocratique, démocratie, état de droit, droits fondamentaux.

malik boumediene

Partager les richesses 

 Amandine Langlois, 32 ans.

Amandine Langlois est docteure en droit. Elle a réalisé une thèse sur l'action syndicale et le contentieux transnational des droits des travailleurs à l'Université de Rouen. Elle est aujourd'hui chargée du suivi du dialogue social au sein d'une collectivité territoriale.

amandine langlois

Damien Prat, 40 ans, Paris.

Damien Prat, ancien élève de l’école nationale d’administration, est haut fonctionnaire. Il a travaillé dans plusieurs administrations dont celle du ministère de l’économie et des finances. 

 

Damien prat

Engager la planification écologique

Romain Dureau, 21 ans, Clermont-Ferrand.

Romain Dureau est élève ingénieur agronome. Il est engagé pour une transition écologique et sociale de notre système agricole et alimentaire.

romain dureau

Anne Sampognaro, 33 ans, Paris.

Anne Sampognaro est ingénieure agronome et spécialiste des questions environnementales. Elle est investie dans son métier et engagée dans la vie associative sur les questions de changement de modèle agricole et de transition écologique.

anne sampognaro

Sortir des traités européens

Hadrien Toucel, 24 ans, Paris.

Lycéen engagé dans la lutte contre le Contrat Première Embauche en 2006 puis syndicaliste étudiant, il lutte contre la mise en concurrence des universités, les barrières financières à leur accès et la marchandisation des contenus d'enseignement. Ancien assistant parlementaire au sein de la Commission des Affaires européennes du Bundestag (Parlement allemand) durant une année et diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris, il est aujourd'hui doctorant en sociologie. Il contribue aux travaux autour d'un Plan B en Europe, afin de proposer une alternative sérieuse aux traités européens.

hadrien toucel

Sophie Rauszer, 29 ans, Strasbourg.

Sophie Rauszer s’est engagée dès 2003 contre l’intervention américaine en Irak et pendant la campagne du Non au Traité Constitutionnel Européen de 2005. Elle travaille aujourd'hui au groupe parlementaire de la Gauche Unitaire Européenne du Parlement européen où elle suit plus particulièrement la politique étrangère de l’Union européenne. Sophie souhaite aujourd'hui s’engager pour développer l’idée d’un Plan B, alliant décisions unilatérales pour le respect de la souveraineté du peuple français et refondation de la coopération européenne.

sophie rauzer

Restaurer l'indépendance de la France pour la paix

Arnaud Apffel, 28 ans, Paris.

Après une enfance passée en Afrique et en Asie, il est aujourd'hui fonctionnaire dans le domaine de la justice à Paris. Diplômé de Sciences Po et de l’ENA, il a aussi étudié la philosophie et le chinois.

arnaud apffel

Amélie Benoit, 26 ans, Paris.

Diplômée de Sciences Po ayant vécu au Moyen Orient et aux États-Unis, Amélie Benoit enseigne aujourd'hui la science politique et les relations internationales.

amelie benoit

Choisir l'objectif du progrès humain

Charles Plantade, 38 ans, Paris

Charles Plantade est diplômé d'HEC, de Sciences Po Paris et de l'ENA. Fonctionnaire, il travaille actuellement dans les politiques publiques culturelles.

charles plantade

Raphaëlle Temios, 29 ans,

Normalienne et agrégée de Sciences et Vie de la Terre et de l'Univers et actuellement Maître de Conférences, Raphaëlle Temios est impliquée dans les questions d'enseignement supérieur et de recherche.

raphaelle temios

Antoine Prat, Paris.

Normalien et doctorant en sciences sociales et en science politique, Antoine Prat enseigne à l'université.

antoine prat

Porter la France aux frontières de l'humanité

Antoine Salles Papou, 22 ans, Issy-les-Moulineaux.

Étudiant en master de stratégies urbaines à Sciences Po, Antoine Salles Papou travaille dans une association sur les thématiques de droit au logement. Engagé pour la justice sociale et la démocratie, il s’engage notamment dans la vie politique de son université.

antoine salles papou

Enora Naour, 23 ans, Paris.

Originaire de Bretagne, Enora Naour vit maintenant à Paris où elle termine un master en affaires publiques à l’Institut d’Etudes Politiques où elle s’est d’abord consacrée au syndicalisme étudiant. Elle prépare les concours de la haute fonction publique. 

enora naour