Restaurer l'indépendance de la France pour la paix

banniere_paix_et_independance_jlm2017.png

L’armée française est engagée dans un nombre sans précédents de guerres. Comment sortir de la logique de guerre ? Comment restaurer l’indépendance de la France et quelles alliances nouer pour cela ?

Sur cette page, vous pouvez contribuer au projet pour le chapitre « Restaurer l’indépendance de la France pour la paix »

Pour faciliter la prise en compte de votre proposition, merci de respecter quelques règles au moment de remplir le formulaire ci-dessous :

  • Ne proposez qu’une seule idée par contribution. Si vous voulez proposer plusieurs idées, remplissez plusieurs fois le formulaire.
  • Vérifiez que votre proposition correspond à l’un des thèmes suivants :
    • Paix
    • Défense
    • Politique étrangère
    • Migrations
    • Coopération internationale
    • ONU
    • Francophonie
  • Commencez votre titre par l’un des mots-clés ci-dessus
  • Complétez le titre par une description aussi claire que possible de votre idée 

Exemple de titre : « Défense : sortir de l’OTAN »

Les contributions au projet sont désormais fermées. Rendez-vous dans les actus pour plus d'information sur la suite du processus.

Lire les contributions


Indépendance : réorganiser les partenariats énergétiques

L'énergie est au cœur des enjeux géopolitiques contemporains comme la lutte contre le terrorisme. Il faut donc cesser de collaborer avec des puissances étrangères finançant, ou étant proches, de groupes terroristes. Il est nécessaire de privilégier les partenariats énergétiques avec des pays comme la Russie, le Venezuela ou encore l'Algérie plutôt qu'avec l'Arabie Saoudite et le Qatar.

Partager

Politique étrangère

Interdire la possession des terres et du patrimoine à des ressortissants étrangers.

Partager

Coopération internationale

Créer une armée européenne unique qui protège le peuple européen dans une Europe unifiée et pacifique

Partager

Migration : Contrôle des flux

Permettre aux migrants en situation illégale de rallier le pays destinataire quand ils le souhaitent dans le cadre de la libre circulation des personnes

Partager

Paix : Apporter notre aide militaire

Afin de poursuivre le rôle historique de la France en tant que pays des libertés : Apporter notre aide militaires aux pays en déficit démocratique afin de permettre aux peuples subissant des dictatures de pouvoir opérer des changements de régimes politiques en douceur.

Partager

Défense : Rétablir le service militaire

1) Nous pourrions faire face aux menaces intérieures en rétablissant un service militaire obligatoire pour tous les citoyens pendant un an et un rappel de deux semaines par an jusqu'à l'âge de la retraite.

Partager

Coopération internationale : créer une chaîne télévisée France-Maghreb

Sur le modèle d'Arte, créer une chaîne de télévision proposant des programmes rendant compte de la culture méditerranéenne. D'abord produite en langues française et arabe, la chaine pourrait s'ouvrir à d'autres pays du bassin : Espagne, Italie...

Partager

Politique étrangère : Rompre (et le faire savoir) les relations avec l'Arabie Saoudite et le Qatar

Le gouvernement français ne peut pas d'un côté prétendre vouloir combattre Daesh et de l'autre entretenir des relations privilégiées (et intéressées) avec deux monarchies qui l'arment et le financent (indirectement ou non)... et en plus remettre la Légion d'honneur à l'un de leurs sbires !

Partager

Défense: sortie de l'OTAN

L'OTAN n'a plus de raisons historiques d'exister depuis la chute de l'URSS. C'est désormais clairement un instrument de la domination étasunienne sur le monde. La France n'a rien a y faire. Une sortie de l'OTAN permettrait d'affirmer l'indépendance de la France, de renforcer son poids diplomatique, de nouer des partenariats directs avec les BRICS... De plus, cela nous évitera d'être entrainé dans la guerre qui s'annonce entre les États-Unis et la Russie (+ la Chine ?).

Partager

La sécurité et non un état de non-droit.

Avec les récents attentats contre notre pays et nos valeurs républicaines, il faut mettre une politique de sécurité intérieure implacable mais pas contraire à l'Etat de droit, en faisant : Passer au détecteur de mensonge tous les individus fichés S et J en les soumettant à un interrogatoire de vérité. La prison sera l'ultime recourt en cas de danger détecté. Convoquer à ce même type d'interrogatoire (avec détecteur de mensonge), les personnes non fichées en commençant par les personnes détentrices de titre de séjour et avec le temps nécessaire les autres personnes de nationalité française. Il conviendrait également de soumettre à ce type d'interrogatoire sur convocation les personnes qui entrent en France et partent du territoire français. Les personnes qui ne se présenteraient pas à ce type de convocation feraient l'objet d'un mandat d'arrêt et d'une recherche active dans les médias et sur internet. L'interrogation avec détecteur de mensonge est le véritable moyen pour détecter des signaux criminels.

Partager

Protection/sécurisation

Notre police républicaine perd son temps à réprimer les quartiers populaires. En outre, nous devons passer d'une politique de la surveillance à celle de la protection. Être écrasé-e-s vidéo surveillé est inutile. Nous devons nous former à nous protéger, à nous porter secours. Dans l'objectif républicain de vivre tous ensemble dans la liberté de conscience. La délinquance à petite échelle finance le banditisme et le terrorisme. La législation sur les stupéfiants est obsolète. Le trafic pourrit les quartiers populaires. Au lieu de l'hypocrisie actuelle, l'état français doit produire et vendre le cannabis en encadrant et soutenant les consommateurs. Nos prisons font le terreau du djihadisme. Elles doivent devenir des lieux de formation, une chance d'un nouveau départ.

Partager

La France : Un état de paix

Il me semble indispensable d'associer la France à un état pacifique. Cette association ne peut se réaliser qu'au travers de décisions fortes à savoir : -retirer les troupes françaises des théâtres d'opérations offensifs extérieurs -former une armée de défense du pays -stopper la vente d'armes à l'international (pays et groupes de forces armés) -reconnaître l'état de Palestine et être l'acteur majeur de l'aide à l'élaboration d'un traité de paix entre la Palestine et Israël -utiliser l'armée française pour assister les populations de France et du monde lors de sinistres climatiques

Partager

Declarer la Nation française en Paix Perpétuelle de type helvétique

Cela implique à minima : - le retrait au plus vite des troupes françaises des théâtres d'opérations "offensifs" extérieurs - le retrait de l'OTAN - la concentration de nos efforts sur une **défense** nationale

Partager

Défense : une politique concertée de désarmement nucléaire

Dans un contexte géopolitique très tendu, la nature de nos armements se pose, en particulier en ce qui concerne notre force nucléaire. La force nucléaire pèse plus de 10% du budget de la défense, soit environ 4 M d’€. Sa mise à niveau porterait ce coût à 7 M, comparable à celui de l'aide publique au développement (8 M en 2014). Dépenser plus pour les armes et moins pour les besoins vitaux des populations ? Le concept de dissuasion qui sous-tend la stratégie nucléaire doit être interrogé. Son efficacité n’a jamais été démontrée. Cette stratégie entraîne une course aux armements dangereuse par le développement et la dissémination des technologies nucléaires. Il serait paradoxal d’accepter ce risque tout en refusant celui de la production d’énergie nucléaire. Sa légitimité est contestée au regard des règles du droit international applicable dans les conflits armés et des principes du droit humanitaire (absence de distinction entre cibles civiles et militaires, impact sur les générations futures et sur l’environnement). Ces armes doivent faire l’objet d’un processus d’élimination général, progressif et contrôlé. Notre gouvernement agira pour : • débloquer les négociations sur l’interdiction des matières fissiles à usage militaire, • faire appliquer le traité d’interdiction des essais nucléaires en agissant fermement sur les états qui ne l’ont pas ratifié ou signé, • réduire, à terme éliminer, les armes tactiques, notamment en Europe, • prévenir la mise en cause du traité sur les forces nucléaires intermédiaires par les Etats Unis et la Russie, • étendre les zones déclarées exemptes d’armes nucléaires par l'ONU, • assurer le respect intégral du TNP. Aujourd’hui, les états détenteurs, dont la France, continuent à développer et sophistiquer l’arme nucléaire. Se posera en France à l’horizon 2030 la question des nouvelles générations d’armement (missiles, sous-marins) en remplacement de ceux actuellement en service. Le principe de l’abandon de l’arme atomique doit être adopté – un référendum doit être envisagé – assorti d’un calendrier contraignant de désarmement nucléaire multilatéral. Le débat citoyen que nous ouvrirons n’exclura pas des mesures unilatérales. Ces initiatives s’accompagneront d’une politique volontariste de règlement des crises régionales qui, lorsqu’elles perdurent, justifient la recherche de la supériorité stratégique attribuée à l’arme nucléaire. Version longue sur demande à bcottazcordier@yahoo.fr

Partager

Oeuvrer à la mise en place d'un gouvernement mondial

L'heure n'est plus à l'Europe mais au Monde. Il me parait urgent de mettre en place un gouvernement mondial. Les représentants seraient élus par leur peuple. Pourrait aussi y participer des ONG mais à titre consultatif. Il n'aurait pas toute autorité sur les sujets mais pourrait intervenir sur les questions d'écologie et de développement d'ensemble et sur les transactions financières internationales. Ces transactions seraient taxées et permettraient de mettre en place des politiques à long terme

Partager

Coopération internationale : l'éducation et la protection sociale comme régulateur

Une idée est en train de percer en France. Celle de la « décroissance ». En ce qui me concerne, je ne suis pas prêt à renoncer à mon lave linge, mon frigo, ma voiture ou même mon téléphone portable. Et toi ? Ne pas changer de téléphone tous les 2 ans, ça oui, sûrement. Bien sur, comme disent les mathématiciens, les richesses de la planète constituent un ensemble fini. Alors il convient peut-être de se poser la question du nombre de consommateurs. Pas en excluant certains du champ de la consommation. Pas en limitant autoritairement le nombre d’enfants. Non, je suis aujourd’hui intimement convaincu que la protection sociale et l’éducation sont les 2 clés naturelles de régulation des populations. C’est au cours de voyages en Afrique que j’ai pris conscience de ces phénomènes. Deux exemples : - Au Maroc, j’ai rencontré un jeune, environ 30 ans, appartenant à une famille de 35 enfants avec 5 épouses différentes. Il m’a lui-même dit que les enfants avaient obligation de subvenir aux besoins de leur père. Dans le même temps, sur la place principale d'Essaouira, des anciens de plus de 75 ans se relaient pour porter les valises des touristes pour une petite pièce !!! En résumé, quand tu es âgé, soit tu as suffisamment d’enfants pour « t’entretenir », soit tu travailles jusqu’à ta mort. En France, tu as – encore – une retraite. - En Namibie, le guide nous dit qu’il subsiste dans nombre d’endroits une idée selon laquelle les préservatifs « c’est encore un coup des blancs ». L’échange, la coopération mais aussi la juste redistribution des richesses dans ces pays à forte natalité sont de nature à permettre la mise en place de systèmes de protection sociale et d’éducation efficaces. Nous devons y contribuer.

Partager

Paix : La force de l'esprit et l'ONU

Contrairement au discours tenu par les militaires, la guerre n’est jamais un moyen d’obtenir la paix. La paix arrive quand un des 2 belligérants a asservi l’autre à tout ou partie de ses exigences. C’est assez rare pour le souligner, à propos de l’EI, je partage le point de vue de Dominique de Villepin dans son discours à l’ONU ou quand dans une émission de Frédéric Taddei en septembre 2014, il dit en parlant des terroristes, « Il faut être capable d'employer la force de l'esprit, la ruse, les moyens de la paix pour désolidariser des forces qui s'agglutinent autour de ces forces terroristes.». Couper la tête de l’hydre pendant que 3 autres poussent en même temps ne conduit qu’à la faire grossir. L’affamer et l’assoiffer est sûrement plus habile. L’affamer elle, pas ceux au milieu desquels elle cherche à se développer. Bombarder, décréter des embargos ne sont pas des solutions. Créer une hydre comme l’ont fait les américains en Afghanistan est encore plus dangereux. D’une façon générale, la France devrait limiter son industrie d’armement à ses propres besoins. On pourrait même imaginer que les fabricants d'armes soient obligés d'équiper leurs armes de traceurs intelligents. Pourquoi ne pas intercepter les camions qui transportent l’essence de l’EI, refuser d’acheter ce pétrole à ceux qui sont en font commerce (celui qui vient de Turquie par exemple), de sanctionner lourdement ceux qui achètent des œuvres volées par l'EI, bloquer les avoirs et réquisitionner les biens des dirigeants des pays qui les soutiennent comme les salafistes du Quatar ou de l’Arabie saoudite ? Je suis sur qu’en y réfléchissant encore un peu bien d’autres solutions de ce type peuvent réduire les conflits, les vrais, à des échanges autour d’une table. Par ailleurs, nous devons quitter l’OTAN cette organisation guerrière au service des capitaux américains. Nous devons demander sa dissolution devant l’ONU. Nous devons contribuer, avec d’autres, à renforcer cette organisation, agir dans le sens d’une meilleure répartition des pouvoirs en son sein, insister pour que ses résolutions soient suivies d’effet. Pourquoi faire couler tant d’encre à propos de la détention supposée d’armes atomiques dans certains pays (Iran, Corée, …) et taire celles bien réelles d’états probablement tout aussi dangereux comme Israel ?

Partager

Pour une union méditéranéenne

Alors que l'Allemagne ancre l'Union Européenne à l'Est et au Nord, pour retrouver notre indépendance en matière de politique extérieure, se tourner vers le Sud ne serait pas une mauvaise idée. Nous partageons beaucoup culturellement et en terme de civilisations avec nos amis espagnols, italiens, grecs. Nos intérêts se rejoignent grandement. Une coopération internationale renforcée en direction de ces pays serait sans doute très fructueuse.

Partager

Paix: Déclarer la France comme nation pacifique

Pour éviter tout aventurisme, la Nation doit se déclarer pacifique et l'inscrire dans sa constitution. Cela signifie qu'il lui est interdit de déclarer une guerre, de participer à des opérations militaires extérieures hors des organisations internationales et à toute opération autre que défensive (type casques bleus). Ceci implique bien entendu la sortie de l'OTAN dont le projet serait en contradiction avec cet objectif.

Partager

politique étrangère: mettre fin à l'hypocrisie face à la politique actuelle de la Turquie

Les sénateurs l'ont dit clairement dans une séance filmée le mois dernier. La Turquie est plus proche d'une dictature ( exécutions sommaires, massacre des kurdes, soutien militaire à DAESH et aux milices islamistes, enfermement des opposants, interdictions des chaînes d'information et des journaux d'opposition) que d'une nation démocratique (dernières élections truquées) et tous les européens le savent. Le PKK doit être retiré de la liste des organisations terroristes des Européens car ce sont nos alliés en Irak dans la lutte contre l'état islamique, il faut changer notre comportement vis à vis du gouvernement Erdogan, trouver d'autres solutions pour gérer la crise des réfugiés; beaucoup en Turquie comptent sur nous.

Partager